LES NEWS de Paul

Paul Hignard au téléphone !

07
NOV
Pierrick Contin

"Je commence à prendre du plaisir depuis deux jours mais les débuts de la course ont été compliqués". Ce midi à 12h30, le PC presse de la Route du Rhum Destination Guadeloupe a réussi à joindre Paul Hignard, notre skipper Bruneau. A réécouter !

Paul est à la 22ème place dans le classement des Class40 au relevé des positions de 14h. Joint ce midi par téléphone, un peu fatigué mais la voix claire, Paul est en forme et raconte son début de course.

PC presse : comment ça va Paul ? Racontes-nous un peu ton début de course…

Paul : un début de course très sportif, les 36 premières heures ont été très dures, je suis content de ne pas avoir abandonné parce qu’il y avait de quoi. Les pilotes automatiques sont tombés en panne l’un après l’autre, l’ordinateur, le bateau a beaucoup souffert, le bout-dehors est passé sous le bateau faisant un pet dans l'étrave, la bastaque à récupérer, je ne pouvais plus virre de bord,… ça c’est pour les bobos du bateau, mais je me suis fait des bobos à moi aussi : je me suis un peu ouvert l'intérieur de la joue et je pense que j'ai une petite déchirure à la cuisse… Donc content d’être toujours dans la course ! Là je n’ai pas de vent, depuis 3 heures je suis dans la pétole et je ne sais pas trop pourquoi, parce que les fichiers météo m’annoncent qu’il y a du vent !

PC presse : Paul, est-ce que tu t’attendais à un début de course aussi difficile que ça ?

Paul : Non, mais disons qu’il aurait été plus simple si je n’avais pas eu de soucis sur le bateau. Je ne m’attendais pas à avoir autant de mer la première nuit, les manœuvres étaient vraiment très compliquées, il fallait correctement s’attacher pour ne pas passer par-dessus bord et je me suis fait un peu mal… je n’ai pas l’habitide de manœuvrer avec autant de vent… donc non je ne m’attendais pas à un début de course aussi difficile mais c’est très formateur et je suis très content d’être là.

PC presse : Malgré les conditions difficiles de ces premières heures, est-ce que tu trouves quand même du plaisir ?

Paul : je n'en ai pas pris les trois premiers jours, c'était très compliqué, d'ailleurs, je ne sais pas, ça fait combien de temps qu'on est en mer ?

PC presse : 5 jours

Paul : alors ce la fait 2 jours oui je prends un peu de plaisir, mais ce n’était pas évident au début.

Réécoutez la vacation ici :

4 Commentaires

  1. anne marie

    Aucun vent ne sera plus fort que notre amitié

  2. Isabelle Hervé

    accroche toi Paul, on compte sur toi a Ste Anne, on a prevu un BBQ creole, ca te changera des croquettes ! De gros bisous.

  3. CHASSERAUD Jean-Jacques

    Conditions de navigation inhumaines…prévisibles!
    Devait on donner le départ et envoyer les concurrents au casse-pipe? Partie de plaisir? Beaucoup de souffrance!
    Emouvant le témoignage de Paul. Ce qui lui arrive. KO sur les bords. Rêve de venu cauchemar et bien « content » de s’en sortir!
    « Le bateau a beaucoup souffert » et Paul a « beaucoup » souffert.
    Si l’on observe sa progression comme celles de ses concurrents, on voit très bien qu’il y a eu problème.
    Bravo à toi Paul. Une victoire sur toi-même et ton self-control.
    Tu as su faire face et tenir bon là où d’autres ont abandonné, demandé assistance, ou se sont mis à l’abri.
    Impressionnants les intempéries qui ont suivies.
    Tu es en train d’accomplir en toi même une performance fantastique.
    En ce mardi 11 novembre seuls les premiers commencent seulement à être sous les alizés. Le classement pour le gros de la troupe est encore aléatoire mais tu restes fantastiquement présent.
    La rafale de vent et de pluie de mon coté vendredi dans l’estuaire maritime de la Gironde n’est qu’un échantillon de ce que tu as dû endurer.
    Victoire pour les concurrents qui arriveront à Point-à-Pitre! Puissent les alizés t’y amener…
    Le contour de la Guadeloupe devrait être animé et réserver bien des surprises.
    Que ton bateau plane à présent sous les meilleurs hospices.
    Bien cordialement

  4. SANDRINE

    Coucou Paul, Bravo pour ce beau parcours et ton courage
    j’étais à tes côtés au départ avec l’équipe BRUNEAU
    Encore BRAVO et continues tu tiens le bon bout
    Sandrine de ST MELOIR