LES NEWS de Paul

3 litres d’eau de pluie récupérés et dégustation de poissons volants !

23
NOV
Pierrick Contin

Paul reprend des forces et va bien. Interview samedi 22 novembre au soir par David Rimbaud, directeur Gab Immobilier et sponsor de Paul Hignard.

David Rimbaud : tu te débrouilles bien, nous sommes tous admiratifs, souhaitions t’accueillir mais repartons ce dimanche. Tu as le moral ?

Paul Hignard : carrément, la bôme est posée verticalement, il faut qu’elle tienne, le bateau avance c’est top. Il m’a fallu bricoler avec le reste du mât (2/3 du mât, environ 55 %), cela n’a pas été évident avec 2 mètres de creux.

David Rimbaud : tu auras mérité de te reposer avec un p’t Rhum et une barre de Crunch, tu as encore assez de nourriture ?

Paul Hignard : habituellement, j’ai 4 lyophilisés par jour, là je dois me rationner à 1 et demi par jour, je commence à ressentir la faim.

David Rimbaud : il faudra te remplumer à l’arrivée et l’eau ?

Paul Hignard : avec les averses ce samedi j’ai récupéré 3 litres d’eau de pluie, en revanche mes lyophilisés sont à l’eau de mer en ce moment.

David Rimbaud : quand penses tu passer la ligne d’arrivée ?

Paul Hignard : là il me reste 400 milles environ

David Rimbaud : non 360 milles ?

Paul Hignard : ha bon ! Alors si je fais 100 milles par jour, à 4-5 nœuds, je peux arriver mardi ou mercredi.

David Rimbaud : bon vent Paul, prends soin de toi et rendez-vous à Saint-Malo

Paul a hissé un spi et a fait un nœud dedans en tête de mât, c’est actuellement son seul espar sur le class40 Bruneau est à 280 milles ce matin et continue d’avancer vers Pointe à Pître avec sa voile de fortune à 4-5 nœuds.

Info de dernière minute :
Paul aura terminé de mettre son mât à l’horizontal dans 4 ou 5 heures, car il y a trop de mer actuellement. Il attend ce moment pour filer à grande vitesse vers la bouée d’arrivée. En attendant, notre skipper s’est fait une popotte de poissons volants échoués sur le bateau. Sa recette : il a choisi les deux plus gros et les a passés à la poêle avant de déguster enfin de la vraie nourriture ! Trop de bonheur pour son ventre et son moral...

1 Commentaires

  1. Thierry, Aline, Emeline, Aymeric de Aubagne

    Depuis votre départ de Saint-Malo, nous suivons votre progression. Nous sommes très impressionnés par votre parcours, d’autant que vous êtes de la même génération que nos enfants ! Courage, le but se rapproche d’heure en heure… Vous aurez bien mérité votre Ti Rhum et votre Crunch, beaucoup de repos et d’applaudissements de la part de tout le monde. Bon vent !